Cathia : le visage de la danse orientale à Pau (64)

"Les danseurs ne sont pas grands à cause de leur technique, ils sont grands à cause de leur passion."

« Les danseurs ne sont pas grands à cause de leur technique, ils sont grands à cause de leur passion. »

Assouan, dans la Haute Egypte, à plus de 800 kilomètre au sud du Caire. La ville s’étend sur les berges du fleuve. Les temples se reflètent dans les eaux du Nil. Les felouques paressent par petits groupes, déploient leurs voiles gracieuses sous le regard des voyageurs, charmés par tant d’élégance et de douceur. Agatha Christie et François Mitterrand séjournaient régulièrement à Assouan.

Dans la pénombre apaisante, une femme brune aux formes pleines écoute un homme qui lui prédit sa « prochaine réincarnation en danseuse…troublant ! »

D’autant plus que dans cette vie, Cathia est déjà danseuse ! 😉

Elle ne cache pas que, dès son premier voyage en Egypte, elle s’est « sentie égyptienne » dans ce « pays qui [l’] appelait depuis toujours. »  Lors d’un de ses séjours, elle prend des cours de danse orientale auprès d’une professeure d’origine allemande, installée en Egypte. C’est pour elle une façon de « lier [son] destin à ce pays » qu’elle aime tant.

De retour en France, elle est engagée pour danser dans un restaurant. Elle se souvient du « mélange de peur et d’excitation. » C’est à cette occasion que « l’envie d’être proche du public » se révèle à elle, et ne la quittera plus.

Passion de l’Egypte, passion de la danse, passion du public, Cathia est une femme gourmande de la vie, que « la joie des égyptiens » a conquise, sans doute parce qu’elle fait écho à la sienne. Elle progresse dans sa carrière de danseuse. Des contrats pour des soirées privées lui sont proposés, puis c’est l’ouverture de cours de danse orientale.

Parallèlement, son histoire d’amour avec l’Egypte se poursuit. Elle lui offre même son plus beau souvenir de danseuse : « La première fois que j’ai dansé dans un cabaret au Caire avec un orchestre de 12 musiciens ; ce jour-là, j’ai compris que je ne pourrais plus jamais arrêter cet art. »

Son expérience lui sert à faire face aux imprévus. Comme cette fois où « le haut de [son] costume s’est dégrafé. Heureusement, le devant n’a pas bougé. Je revois la gêne dans le regard du marié. Oupsss… » 😉

Pour valoriser la danse orientale, Cathia souhaite que l’âge d’or du cinéma égyptien (1940/1960) renaisse. Car les films de cette époque ont porté dans les foyers du monde entier une image positive, à la fois féminine, gentille et drôle, de la danseuse orientale. Elle pense que le cinéma pourrait aider à ce que « tout le monde comprenne que [la danse orientale] est un art à part entière et non une provocation. »

Et d’ajouter que la danse orientale n’est pas non plus une démonstration de technique. La performance n’est pas celle du corps, mais celle du cœur : « Les danseurs ne sont pas grands à cause de leur technique, ils sont grands à cause de leur passion. »

Partager votre sentiment sur ce billet : laissez un commentaire ! 😉

Ce contenu a été publié dans Tour de France de la danse orientale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Cathia : le visage de la danse orientale à Pau (64)

  1. bernieshoot dit :

    L’histoire de cette danseuse est de toute beauté

    • Sophia Sola dit :

      Je suis de ton avis. Merci à Cathia d’avoir partagé son histoire 🙂 ! Le tour de France de la danse orientale est l’occasion de mettre en lumière ce qu’est la danse orientale, et qui sont celles qui la portent, loin des clichés qui empêchent encore cette danse d’accéder aux cercles culturels ‘respectables.’

  2. PureNrgy dit :

    J’adore:
    La performance n’est pas celle du corps, mais celle du cœur : « Les danseurs ne sont pas grands à cause de leur technique, ils sont grands à cause de leur passion. »
    ♥♥♥

    Et c’est vrai pour tous ceux qui vivent leur passion. Du boulanger à l’architecte en passant par le coach ou le jardinier…

    Beau partage Sophia, merci ♥

    • Sophia Sola dit :

      🙂 Oui, je partage ton avis sur la passion. Elle donne de la personnalité à nos créations. C’est le chemin vers notre contribution au monde 😉 Belle journée à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *