Samia Gamal ou l’élégance de la femme enfant

'...les yeux dans les yeux avec le public.'
‘…les yeux dans les yeux avec le public.’

Samia Gamal est une légende. Dans le monde de la danse orientale, son nom est évoqué comme un sortilège dont la force est irrésistible. Pourtant, je n’ai pas le sentiment que son travail soit reconnu à sa juste valeur. Samia Gamal n’est pas seulement une danseuse orientale dont les apparitions divertissent le public, mais une artiste à l’expressivité puissante et une femme libre.

Continuer la lecture de « Samia Gamal ou l’élégance de la femme enfant »

Le jour où j’ai tourné dans une pub (la danse orientale mène à tout !!!)

"...souvenirs légers comme des bulles de champagne..."
« …souvenirs légers comme des bulles de champagne… »

Lorsque Céline me signale qu’une marque organise un casting autour de la danse, je lui promets que je vais me pencher sur la question. Quand je consulte l’adresse qu’elle m’a donnée, c’est pour constater que je n’ai plus que quelques jours pour envoyer ma vidéo. Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir mettre sur cette minute qui m’est accordée ?

Continuer la lecture de « Le jour où j’ai tourné dans une pub (la danse orientale mène à tout !!!) »

Comment broder les paillettes et les perles ?

'...je quitte le monde pour me retrouver dans un univers apaisant de couleurs scintillantes.'
‘…je quitte le monde pour me retrouver dans un univers apaisant de couleurs scintillantes.’

La broderie des paillettes et des perles est une des choses que j’associe immédiatement au plaisir de la danse orientale. Mon amour de la broderie des paillettes et des perles commence avec la création de mon costume ‘Paon’, appelé ainsi parce que ses couleurs sont celles des plumes de l’oiseau du même nom.

Continuer la lecture de « Comment broder les paillettes et les perles ? »

Fati : le visage de la danse orientale à Trappes (78)

'...partir à la découverte de l’Orient et de ses danseuses.'
‘…partir à la découverte de l’Orient et de ses danseuses.’

L’enfance de Fati est bercée par les musiques égyptiennes que son Papa écoute pour oublier,  le temps d’un refrain, l’Egypte qu’il a quittée. Dans cette atmosphère de douce nostalgie, la petite fille acquiert une écoute musicale subtile qui lui permet, sans comprendre la langue arabe, de sentir les paroles des chansons, et de se laisser émouvoir par elles.

Continuer la lecture de « Fati : le visage de la danse orientale à Trappes (78) »