5 raisons pour (re)commencer la danse orientale*

*Avertissement : cet article contient de l’humour 😉

Les vacances sont arrivées et te voilà en contemplation devant une baie marine ou devant des cimes enneigées, voire devant les abdominaux de ton homme qui sort de la douche…

Et soudain, la question te traverse l’esprit (association d’idées ou pas …) : « Et si je commençais (ou recommençais) la danse orientale ? Et quelles seraient les bonnes raisons pour mettre cette discipline à mon agenda ? »

En voici cinq, pas forcément politiquement correctes.

La danse orientale est une discipline pluri millénaire dont les sources sont diverses et antiques. Il est vraisemblable que s’allient en elle des techniques venues d’Asie et d’Afrique.

Elle est née dans des civilisations où la jouissance des Hommes mise en scène durant les rituels est considérée comme une offrande aux dieux qu’il convient de satisfaire pour préserver l’équilibre du monde et du cosmos.

Elle est alors un entraînement de la danseuse à sa propre volupté. D’où sa technique fondée sur la courbe, la répétition, l’intensité et la précision. A ses traits distinctifs s’ajoute l’emploi de toutes les parties du corps, y compris l’abdomen, le bassin et le pelvis, l’objectif de la soliste étant de prendre plaisir aux mouvements qu’elle accomplit selon son désir.

Continuer la lecture de « 5 raisons pour (re)commencer la danse orientale* »

Danse orientale et Occident

Crédit photo : Pierre Marcel

La danse révèle le récit civilisationnel dans lequel elle est pratiquée. Ainsi, les danses autorisées et considérées comme « honnêtes »* en Occident, sont les danses où le corps en pénitence est redressé par sa quête de sens.

La danse en Occident est forcément celle d’un corps « sale », divisé, en quête d’âme.

L’Occident a savamment développé les gestuelles qui interdisent au corps de parler en décrétant qu’il est des gestes et des attitudes à proscrire et des critères constitutifs d’une beauté socialement établie à remplir.

De plus, la danse occidentale est celle de parties privilégiées du corps : la tête, le buste, les bras, les jambes et les pieds. Le danseur occidental est un « homme-squelette, ossature à mouvoir par les muscles et qui du sexe n’a rien à dire. »**

En Occident, c’est seulement dans le cadre de ses limites héritées de la doctrine chrétienne, que la danse est considérée comme esthétique et acceptable, en ce qu’elle ne conduit pas « à coller à la femme. »*

Continuer la lecture de « Danse orientale et Occident »

Cours de danse orientale à Jard sur Mer

Crédit photo : Patrice Bucher

Saison 2022/2023

La saison 2022/2023 de cours de danse orientale à Jard sur Mer s’ouvre en octobre 2022.

Si tu es tentée par une danse sensuelle et hyper féminine qui sculpte la silhouette et renforce la confiance en soi, rejoins nous !

Les cours se déroulent dans une ambiance exclusivement féminine, rassurante, où s’allient technique, esthétique et bonne humeur.

Continuer la lecture de « Cours de danse orientale à Jard sur Mer »