Gala, le meilleur

danse-orientale-turc

Beaucoup d’école de danse proposent un gala de fin d’année. Pour la majorité des élèves, la représentation sur scène est l’aboutissement de leurs efforts. Elle peut aussi être un objectif concret qui motive quand le plaisir de danser s’amoindrit ou que les progrès se font attendre.

Plus pragmatiquement, le gala est l’occasion pour l’école de danse de remplir les caisses. Les sommes récoltées sont employées pour gratifier des professeurs, pour financer leurs stages, pour organiser des sorties ou pour acheter du matériel.

Je mentionne l’aspect financier de l’opération pour insister sur le fait que rien n’oblige les élèves à participer à ces galas. Le paiement du prix des cours rémunère l’enseignement reçu. La présence au gala n’est pas un dû. Je pense qu’il est malhonnête de se désintéresser de ceux et celles qui ne souhaitent pas monter sur les planches en fin d’année.

Continuer la lecture de « Gala, le meilleur »

Magie et merveilleux pour une danseuse orientale

Quand l'innocence voit en nous la beauté, aucun mot ne suffit pour lui exprimer notre gratitude
« Quand l’innocence voit en nous la beauté, aucun mot ne suffit pour lui exprimer notre gratitude »

Le moineau dans la salle de bal

Nous l’oublions, mais notre passage sur cette terre est bref. Nous apparaissons dans le monde comme un moineau égaré entre dans la lumière d’une salle de bal. Et, à peine profitons-nous de cette lumière, qu’il est déjà temps pour nous de sortir.

De mon passage, je retiens quelques lumières exceptionnelles, et deux sont particulièrement chères à mon cœur de danseuse. Continuer la lecture de « Magie et merveilleux pour une danseuse orientale »

Danseuse orientale dans un restaurant : ma première fois

 

'...chaque relation est unique, faite de distances et d'unions.'*
‘…chaque relation est unique, faite de distances et d’unions.’ *

Je frappe, et la patronne ouvre la lourde porte donnant dans une réserve propre et sèche. La porte se referme sous son poids. Je note qu’elle ne se déverrouille que de l’intérieur, en enfonçant la barre qui la traverse, à mi-hauteur, dans le sens de la largeur.  Immédiatement, les parfums mêlés des légumes et des fruits secs stockés sur les étagères m’entourent. Il fait bon.

Continuer la lecture de « Danseuse orientale dans un restaurant : ma première fois »

Le jour où j’ai participé aux Rencontres Chorégraphiques de la Fédération Française de Danse

'Un sortilège se dessine dans l'espace.'
‘Un sortilège se dessine dans l’espace.’

Un soir, avant le cours, Yasmina me demande si cela m’intéresse de participer à la sélection départementale des Rencontres Chorégraphiques organisées par la Fédération Française de Danse. Je reste paralysée d’émotions contraires.

Continuer la lecture de « Le jour où j’ai participé aux Rencontres Chorégraphiques de la Fédération Française de Danse »

Belly dance classes at Serena Studios, New York

'Dorit se consacre pleinement à chacune.'
‘Dorit se consacre pleinement à chacune.’

Serena fait autorité en matière de danse orientale. Elle est présente sur les principales scènes des Etats-Unis, d’Europe et du Moyen-Orient. La New-York Opera Company l’a souvent employée pour mener la danse dans ‘Aïda’. En 1968, elle fonde son studio de danse où elle enseigne la technique qu’elle a mise au point. En 1971, LIFE lui consacre 3 pages.

Continuer la lecture de « Belly dance classes at Serena Studios, New York »