Sylvie Coulpied : le visage de la danse orientale à Colmar (68)

 

"Derrière le visage aux yeux de chat, se dessine une femme intrépide."
« Derrière le visage aux yeux de chat, se dessine une femme intrépide. »

Les scènes ont un parfum particulier. Dans les coulisses, les danseuses sont enveloppées par cette odeur de poussière chauffée mêlée à celle, plastique, du tapis de sol. Les scotchs noirs tracent des lignes plus sombres, qui semblent inviter celles qui les regardent à fuir loin pour échapper au trac. « Un trac incroyable. Ma prof de l’époque ne nous enseignait pas de chorégraphie. Juste de la technique. Nous devions nous débrouiller toutes seules et monter notre propre chorégraphie. » Elles se sont réunies, elles ont travaillé, et, avec « une bonne dose d’inconscience » 😉 elles se sont offert leur première scène en danse orientale.

Continuer la lecture de « Sylvie Coulpied : le visage de la danse orientale à Colmar (68) »