Pratiquer les accents en danse orientale

D’un point de vue musical, un accent est un élément sonore séparé de la mélodie. Cet isolement le rend clairement perceptible.

Même si les instruments de percussions s’imposent immédiatement à l’esprit, il peut s’agir également d’un son assourdi ou évanescent.

En danse orientale, marquer les accents est un choix et non une obligation. Ils peuvent être l’occasion d’une pause autant que d’une démonstration de brillant.

Si la danseuse choisit de les danser, il faut qu’ils correspondent aux sons sur lesquels ils sont posés. La brutalité et l’ampleur sont à proscrire, à moins de rechercher spécifiquement ces effets.

Ils doivent être parfaitement dans le temps, ce qui demande un peu d’habitude et de sensibilité.

Pour s’entraîner, il est possible de travailler sur une musique où les temps sont clairement perceptibles, afin de pratiquer en série et de façon continue. Cela favorise l’apprentissage par la répétition d’une même suite.

Dans l’ordre apparaissent : square box envers, rétroversion du bassin, buste avant, carré d’épaules, buste arrière, cambré, alterné de hanches vertical, square box envers, rétroversion du bassin, dribble de buste, cercle de buste, dribble de buste, alterné de hanches vertical/buste avant/buste arrière, slide hanche, slide buste, alterné d’épaules, square box endroit.

Premier coup de hanche

"Outil de travail"
« Outil de travail »

Mon challenge

 En fin d’après-midi, sur le banc de l’amphi, il m’arrive un truc étrange. Je regarde le prof en costume-cravate, qui va et vient avec assez de grâce, le dos pas trop voûté, comme j’ai remarqué que c’est souvent le cas chez les intellectuels masculins. Puis je fixe mon sac de danse à mes pieds. Je visualise mon jupon, de soie, mon cache-cœur et mon écharpe-ceinture. Alors, le challenge que je me suis fixé : devenir une danseuse orientale me tombe dessus de tout son poids. « Mais que vais-je faire si loin de mon monde ? » Pourtant….

….à 18h30, je suis devant le miroir, dans la lumière douce de la belle salle, et j’observe à la dérobée ma silhouette. Cette tenue de  danse me rend charmante. Je suis toute contente.

Continuer la lecture de « Premier coup de hanche »