Ma garde-robe ne froufroute pas…

"Code d'Occident, code d'Orient : apprendre à s'amuser avec les deux !"
« Code d’Occident, code d’Orient : apprendre à s’amuser avec les deux ! »

Enroulée dans la serviette, j’ouvre les deux battants de mon armoire. Et je reste un long moment à observer, d’un côté, les vêtements qui pendent mollement aux cintres, de l’autre, les piles bien pliées endormies sur les étagères.

J’ai beau plisser les yeux, je me rends à l’évidence : la garde-robe de l’étudiante de l’an 2000 ne contient pas beaucoup de jupes froufroutantes et soyeuses…Je déterre bien ma jupe J.Crew, ultra-longue, en beau jersey de coton, achetée 3 $ à une vente de charité à New-York. Du confortable, certes, mais pas du sensuel. Et elle a un défaut rédhibitoire : elle serre la taille. Or, c’est la première chose apprise dans les vestiaires : « Ici, tu libères la taille ! ».

Continuer la lecture de « Ma garde-robe ne froufroute pas… »

Pourquoi la danse orientale ?

 

"Son costume semble sorti tout droit des tableaux orientalistes."
« Son costume semble sorti tout droit des tableaux orientalistes. »

Première surprise dans le vestiaire : tous les âges, toutes les morphologies sont représentés. Sur le banc où je m’installe pour me changer, je suis entourée d’une grande, grande brune et d’une rousse pulpeuse, à la peau laiteuse. L’ambiance est détendue. Je ne surprends aucun regard sur ma silhouette pour évaluer si je corresponds à un modèle imposé. Ca me change un peu comme ambiance, par rapport aux cours de classique et de jazz.

Continuer la lecture de « Pourquoi la danse orientale ? »