Tajine végétarien aux olives vertes

Le mot ‘tajine’ désigne tout à la fois un plat et une préparation culinaire originaire du Maroc. D’un point de vue étymologique, le mot ‘tajine’ et le mot ‘tian’ qui désigne un plat provençal auraient la même racine.

Le tajine est un ragoût cuit à l’étouffée. Ses ingrédients varient selon les saisons et les envies de celui ou celle qui le prépare.

Je partage avec vous la délicieuse recette de ma Maman. Sensible aux problèmes environnementaux et éthiques que pose la consommation de viande, elle utilise du seitan* et le résultat est savoureux.

Il vous faut  pour 4 personnes :

3 oignons

4 gousses d’ail

1 citron biologique lavé et coupé en grosses tranches

200g d’olives vertes (dénoyautées ou pas)

500g de seitan

1 cuillère à soupe de ras-el-hanout (plus si vous aimez les épices)

1 cuillère à soupe de coriandre en poudre

1 cuillère à café de curcuma

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Sel et poivre à votre convenance Continuer la lecture de « Tajine végétarien aux olives vertes »

« Evasion Orientale » chez Swany’s

Crédit photo : Institut Swany’s

J’ai parfois besoin de plonger dans un rêve lointain où je ne suis accessible qu’aux soins qu’on me porte. J’aime partir le temps d’un gommage, d’un bain ou d’un modelage. Les soins du corps me délassent et me rapprochent de moi-même, de ma toute petite enfance, quand le monde n’était que sensations et que j’accompagnais ma Maman chez l’esthéticienne. La cabine embaumait l’odeur de la cire chaude. Les femmes conversaient à voix basses au-dessus de ma tête. Je m’asseyais dans un coin avec un livre dont je tournais les pages machinalement, plongée dans une douce torpeur.

Quand je découvre le soin « Evasion Orientale » de l’Institut Swany’s, j’ai immédiatement envie de l’essayer. Je me demande ce qui se cache derrière ce titre séduisant. Quelle est l’inspiration de ce soin et comment il est réalisé.

Continuer la lecture de « « Evasion Orientale » chez Swany’s »

Must have de la danseuse : l’huile essentielle de gaulthérie

The last Queen, 3d CGLa danse est un plaisir, un apprentissage permanent, un sacerdoce parfois, et aussi l’occasion de se faire mal, ou de réveiller d’anciennes douleurs.

Pour remédier à ces désagréments, avec efficacité et en douceur, l’alliée idéale est l’huile essentielle de gaulthérie. Son nom complet est gaulthérie couchée. On l’appelle également wintergreen. C’est un tout petit arbuste, et c’est à partir de ses feuilles qu’est fabriquée l’huile essentielle.

Continuer la lecture de « Must have de la danseuse : l’huile essentielle de gaulthérie »

Instantanés Singuliers : gourmandise végétale

"Nous sommes ce que nous mangeons, et nous dansons mieux si nous prenons soin de notre corps en lui apportant des aliments sains et propres."
« Nous sommes ce que nous mangeons, et nous dansons mieux si nous prenons soin de notre corps en lui apportant des aliments sains et propres. »

Ce mois-ci,  Marie Kléber a choisi le thème « Gourmandise » pour le dernier rendez-vous photographique « Instantanés Singuliers » avant les vacances d’été. La règle du jeu est d’illustrer ce thème avec une photo.

De mon côté, j’essaie toujours de présenter une participation où le thème est traité en relation avec la danse orientale.

Cette fois, ce thème me donne l’occasion de vous parler de danse et d’alimentation, chose que je voulais faire depuis…un certain temps 😉

Je le répète sur ce blog : l’un des éléments fondamentaux de la danse orientale est qu’elle s’adresse à toutes les morphologies féminines. Si nous avons toutes nos limites, la technique et la pratique de la danse orientale aboutissent à les apprivoiser, voire à les repousser. La danse orientale améliore chaque silhouette en douceur, sans jamais contraindre les femmes à ressembler à un stéréotype.

Toutefois, je vous mentirais si je vous affirmais le contraire, nous sommes ce que nous mangeons, et nous dansons mieux si nous prenons soin de notre corps en lui apportant des aliments sains et propres.

Continuer la lecture de « Instantanés Singuliers : gourmandise végétale »

Garder la poitrine haute !

ladanseorientale_poitrine_2En danse orientale, la tenue du haut du corps est essentielle. Les clavicules doivent être ouvertes, et les omoplates tirées vers le bas, perpendiculaires au sol.

Techniquement, cette posture donne de l’équilibre et de la force dans les mouvements. Elle permet également de maintenir les bras ouverts et souples.  Esthétiquement, elle apporte de l’élégance.

Pour améliorer la tenue du buste, il peut être sympa de donner un peu de tonus aux muscles pectoraux, ainsi qu’aux muscles du cou.

Les muscles pectoraux sont au nombre de quatre. Ils vont par paires : petit et grand pectoraux à droite, même chose à gauche. Les grands pectoraux sont situés à l’avant du corps, juste sous la poitrine. Détail qui a toute son importance, puisque les renforcer, c’est mettre toutes les chances de son côté pour conserver le plus longtemps possible une poitrine haute.

Les muscles du cou sont très nombreux. Ils sont sollicités en permanence pour accompagner tous les mouvements de la tête. Il est donc utile de leur accorder un peu d’attention. Ceci est particulièrement vrai pour les muscles qui se trouvent à l’avant du cou, car les tonifier aide à lutter contre le vieillissement des tissus.

Voici donc deux exercices rapides et simples à pratiquer tous les jours pour garder la poitrine haute. 😉

Continuer la lecture de « Garder la poitrine haute ! »