Instantanés Singuliers : danser la pluie

danseorientale-pluie1Marie Kléber qui officie sur le blog « L’Atmosphérique ! Carnet d’écriture d’une idéaliste engagée » propose – depuis, je crois, plus d’un an – une rencontre photographique mensuelle. Elle nous donne un thème et nous invite à l’illustrer au premier ou au second degré avec une photo. C’est très agréable d’y participer et je vous le recommande.

Ce mois-ci le thème est : la pluie.

Continuer la lecture

Publié dans Mon histoire | 6 commentaires

Le serpent et la danseuse orientale

"Funny snakes in leaves."

« Funny snakes in leaves. »

L’une des images attachées à la danseuse orientale est celle de courbes féminines qui forment des lignes sinueuses avec la souplesse du serpent.  Il existe d’ailleurs un mouvement appelé « les bras serpent. »

Le serpent est lié à la Terre. Sa capacité à changer de peau en fait le symbole du cycle qui va de la mort à la renaissance. Nichant dans des endroits humides et/ou souterrains, il apporte aux hommes la sagesse des mystères enfouis.  Sa capacité à se déplacer par la seule force des ondes de ses reptations en fait la représentation parfaite de l’énergie vitale à l’œuvre dans les entrailles de tout ce qui vit pour que jamais ne cesse le cycle des changements d’état. Le serpent est cette force qui demeure, dépassant la limite des formes différenciées des existences éphémères, qu’elles soient minérales, végétales ou animales.

De son côté, la danse orientale prend sa source dans des systèmes symboliques où elle rend manifeste l’énergie féminine. Cela ne s’arrête pas à la seule fertilité – qui est aussi un attribut de certaines divinités masculines. Continuer la lecture

Publié dans Mes inspirations | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Gala, le meilleur

danse-orientale-turc

Beaucoup d’école de danse proposent un gala de fin d’année. Pour la majorité des élèves, la représentation sur scène est l’aboutissement de leurs efforts. Elle peut aussi être un objectif concret qui motive quand le plaisir de danser s’amoindrit ou que les progrès se font attendre.

Plus pragmatiquement, le gala est l’occasion pour l’école de danse de remplir les caisses. Les sommes récoltées sont employées pour gratifier des professeurs, pour financer leurs stages, pour organiser des sorties ou pour acheter du matériel.

Je mentionne l’aspect financier de l’opération pour insister sur le fait que rien n’oblige les élèves à participer à ces galas. Le paiement du prix des cours rémunère l’enseignement reçu. La présence au gala n’est pas un dû. Je pense qu’il est malhonnête de se désintéresser de ceux et celles qui ne souhaitent pas monter sur les planches en fin d’année.

Continuer la lecture

Publié dans Mon histoire, Pratiquer la danse orientale | Marqué avec , , | 4 commentaires

Comment créer une chorégraphie de danse orientale ?

IMG_0555Vous avez craqué pour une musique, mais en dépit de tous vos efforts, vous ne réussissez pas à « mettre quelque chose dessus. » Voici 5 pistes pour réussir à coup sûr votre chorégraphie.

Continuer la lecture

Publié dans Pratiquer la danse orientale | Marqué avec , | 2 commentaires

La danse orientale vue par Colette

girl dancing belly danceNée en Bourgogne en 1873, Colette est une femme de lettres, une romancière et une journaliste. Encore très jeune, elle épouse Willy, et part à Paris où elle côtoie le monde des arts et des lettres, ainsi que les cercles mondains. Elle devient le nègre* de son mari, puis le quitte, et gagne sa vie au music-hall, où elle présente, notamment, un numéro de pantomime orientale. Sa rencontre – et son mariage – avec Henri de Jouvenel lui ouvre les portes du journalisme, où elle excelle à décrire la vie sous toutes ses formes, dans un style ciselé au service de son art de l’observation.

Dans « Prisons et paradis » qui rassemble des textes écrits entre 1912 et 1932, Colette évoque une danseuse, qui lui est présentée comme une Ouled-Naïl durant un voyage en Algérie. Elle ne manque pas de saisir avec sagacité et justesse les éléments invisibles du rapport de force  entre les clients et la danseuse. Elle donne aussi une réalité à la femme décrite dans son quotidien, et ne se limite pas à l’image de la danseuse.

Continuer la lecture

Publié dans La danse orientale vue par... | Marqué avec , , | 4 commentaires