Stage de danse orientale à Chantonnay

Crédits photos : TOMA Studio – Faon Photography – Patrice Bucher

Nouveauté 2023

Si tu es tentée par une danse sensuelle et hyper féminine qui sculpte la silhouette et renforce la confiance en soi, rejoins nous !

Le stage se déroule dans une ambiance exclusivement féminine, rassurante, où s’allient technique, esthétique et joie de vivre.

Lieu des cours

La salle de danse du Wefit Club à Chantonnay, au 47, avenue Georges Clémenceau. Le club se trouve à côté du supermarché U. Un grand parking gratuit est à ta disposition.

Horaires et niveaux

Le samedi 11 mars 2023 de 14H00 à 15h30.

D’autres dates sont à venir afin d’assurer une progression régulière. Mais tu peux aussi participer aux stages à l’unité.

Il est important d’arriver 10 minutes avant le début du stage pour procéder aux formalités d’inscription et de paiement.

Le stage est ouvert aux femmes et aux filles à partir de 12 ans.

Tenue conseillée

Le stage de danse orientale est le moment idéal pour porter une tenue dans laquelle tu te sens féminine et à l’aise.

Une jupe longue portée sur les hanches, ton legging favori, un pantalon de yoga, un sarouel…

Un haut qui soit un peu ajusté ou un body/justaucorps.

Un foulard pour nouer autour des hanches.

De petites chaussettes ou des chaussons demi pointes si tu ne veux pas danser pieds nus.

Tarifs

Le tarif public est de 20€.

Le tarif adhérente à Wefit Club est de 15€.

L’inscription et le règlement se font le jour du stage par chèque ou en espèces.

Informations et pré-inscriptions

Des doutes ? Des questions ? Contacte-moi via l’onglet contact ou au 06.81.32.90.01.

Tu es décidée à te lancer dans l’aventure ? Pré-inscris-toi au 06.81.32.90.01.

Dépasser ses craintes et découvrir la danse orientale

Crédit photo : TOMA Studio

La danse orientale est peu présente dans nos divertissements.

Elle est absente des programmes culturels subventionnés. Elle est quasiment introuvable dans les films et les séries.

Elle inspire certaines chorégraphies dans des clips, mais c’est presque toujours sous sa forme vulgaire.

Dans les restaurants, elle peut être avantageusement incarnée, mais ce n’est pas une généralité.

Malgré cette réalité qui lui est défavorable, sa séduction ineffable fascine.

Mais de l’attrait à la pratique, il y a un pas qu’il est souvent difficile à franchir. L’envie d’essayer la danse orientale se heurte parfois à telle ou telle opposition que les femmes se font à elles-mêmes.

Voici quelques réponses à tes craintes, aussi fondées qu’elles t’apparaissent.

Continuer la lecture de « Dépasser ses craintes et découvrir la danse orientale »

Il était une fois la pâte d’amande ou le baiser des dieux*

Vincent van Gogh, Amandier en fleurs, 1890

Dans la presse féminine, si l’été est la saison des articles aux sujets lestes, l’hiver est celle des articles sur la cuisine des grand-mères. Le réconfort – réel ou supposé – des plats ancestraux et roboratifs y est célébré.

Beaucoup plus antique, et plus raffiné, la Méditerranée orientale, en plus de l’agriculture, de l’écriture, de la distillation, et de bien d’autres merveilles, a offert à l’Humanité la pâte d’amande.

Certes, depuis, les norrois s’en sont emparés, et il existe toutes sortes de recettes venues de par delà la frontière qui serpente entre Montélimar et Bordeaux.

Mais au commencement, l’amandier se trouve dans les régions d’oliviers. A l’âge de cuivre, sa forme sauvage aurait été domestiquée en Arménie, en Azerbaïdjan, en Turquie et en Iran.

Continuer la lecture de « Il était une fois la pâte d’amande ou le baiser des dieux* »

5 mouvements de buste en danse orientale

Buste, abdomen et bassin sont les trois grands « univers » autour desquels la danse orientale se construit. L’infinité de leurs mouvements et de leurs combinaisons est merveilleuse.

La partie appelée buste est constituée de la cage thoracique.

Derrière cette appellation un brin ‘barbare’ se cache le délicat système qui protège et préside à la respiration, fonction vitale s’il en est.

Les côtes et les cartilages costaux sont si légers et si souples que le souffle les soulève.

Continuer la lecture de « 5 mouvements de buste en danse orientale »

Phoebus, ou les fleurs fanées de la Esmeralda

Crédit photo : MR

Arrachées au gibet par Quasimodo, la Esmeralda et Djali vivent dans Notre Dame de Paris.

Un matin, à son réveil, sur l’appui de la fenêtre de sa cellule, la Esmeralda trouve deux vases, chacun avec un bouquet.

L’un est de cristal, très pur et très brillant, mais il est fêlé. L’eau qu’il contenait s’en est allée, et ses fleurs sont fanées. L’autre est un vase commun de terre. Mais il est solide, et son bouquet est éclatant.

La Esmeralda choisit les fleurs fanées et les porte sur son sein durant toute la journée.

La Esmeralda, appelée de façon inexacte « Esmeralda » est probablement la danseuse la plus célèbre de la littérature mondiale. Sa gestuelle et sa silhouette sont marquées par l’Orient.

Continuer la lecture de « Phoebus, ou les fleurs fanées de la Esmeralda »

4 mouvements vus de dos en danse orientale

Danser de dos est l’occasion de tester l’aptitude de la danseuse à habiter ses mouvements.

Le regard matérialise la tension entre la danseuse et le public. En l’absence de l’immédiateté du regard, il faut conserver cette tension par la profondeur de la présence corporelle.

En conséquence, danser de dos n’est pas un moment de relâche, voire de disparition de ton esprit parti vagabonder dans des pensées prosaïques, du style le choix du devis de l’électricien, ou le subi enthousiasme de Jules pour les comptes en T et sa nouvelle collègue de travail qui les manie… 😉

Danser de dos demande une conscience supérieure et idéale des mouvements. Il convient de les tracer en s’attachant à chacun de leurs points, afin d’être de dos, mais en état de force.

Continuer la lecture de « 4 mouvements vus de dos en danse orientale »