Costume de danse orientale : comment broder les paillettes de couleur ?

'Côté face'

‘Côté face’

La ceinture de Reine de Saba pèse 660g 😉 ! Pour éviter l’effet monochrome et sans relief, j’utilise 10 variétés différentes de paillettes dorées : hologramme clair et foncé, doré clair, foncé, antique, blanc irisé doré, etc…

'...finesse et densité...'

‘…finesse et densité…’

Aux paillettes dorées s’ajoutent les paillettes noires, et quelques rares paillettes translucides framboise. Je varie également  les formes et les tailles. Chacune renvoie la lumière de façon différente, ce qui affine l’effet produit.

'Chacune renvoie la lumière de façon différente.'

‘Chacune renvoie la lumière de façon différente.’

Environ 50 heures de travail. Je préfère vraiment broder une paillette – une perle. C’est long, mais le résultat est incomparable. Il allie la finesse et la densité.

'Côté pîle'

‘Côté pîle’

Ne manque plus que la doublure qui sera réalisée par l’Atelier de la Colombe, et je suis habillée pour la danse 😉 !

'La doublure sera réalisée par l'Atelier de La Colombe.'

‘La doublure sera réalisée par l’Atelier de La Colombe.’

Ce contenu a été publié dans Costumes de danse orientale, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *