Pas de danse orientale parce que…

La danse orientale est un art encore mal connu. Certaines rêvent de s’inscrire à leur premier cours mais n’osent pas. D’autres sont séduites par la gestuelle mais trouvent son environnement de mauvais goût. Parfois, celles qui ont déjà fait le pas sont déçues par leur expérience.

Je vous propose d’évoquer les fausses raisons pour ne pas se lancer leur cœur léger dans l’apprentissage de la danse orientale. Et d’y répondre 🙂

Parce que ce n’est pas pour moi

L’apprentissage de la danse orientale est ouvert à toutes les femmes sans pré requis. Aucune femme n’est exclue de la danse orientale, que ce soit en raison de ses mensurations, de son âge ou de sa personnalité.

La technique est exigeante. Mais elle vise à mettre en valeur toutes les morphologies. Un même mouvement peut avoir un rendu différent selon la femme qui danse car le but en danse orientale n’est pas d’atteindre un stéréotype mais de permettre l’expression de la danseuse.

Parce que j’ai toujours été nulle en gym

Bien exécuter un mouvement demande de trouver le chemin corporel pour le faire. Cela prend parfois du temps et cela demande à être pratiqué régulièrement. Le plus de la technique de la danse orientale est qu’elle vise à améliorer les capacités du corps sans travailler contre lui. En douceur, le squelette et les groupes musculaire sont de mieux en mieux maîtrisés au fur et à mesure de la prise de conscience. La danse orientale rapproche les femmes de leur corps loin de toute recherche de performance.

Parce que je n’ai pas le temps

Les agendas des femmes sont remplis de missions dont elles ne sont pas toujours les principales bénéficiaires 😉 Il est important de savoir se ménager du temps pour soi, un créneau durant lequel on consacre son attention à se faire plaisir et à développer son bien-être. Une heure de danse orientale passe vite et ses bienfaits se font ressentir bien après le dernier étirement. La danse orientale entretient et améliore les zones de contact entre les neurones, assouplit sans souffrance, muscle en profondeur et sculpte la silhouette.

Parce que je n’ai plus l’âge

Des neurologues américains ont étudié des personnes âgées de 75 ans et plus durant 21 ans. Ils ont découvert que la danse est la seule activité physique qui améliore significativement la neuroplasticité (augmentation des zones de contacts entre les neurones).

Par ailleurs, la pratique de la danse permet de développer la capacité de minimiser les signaux de l’oreille interne responsables de la sensation de vertige. En dansant, le corps gagne en maîtrise de l’équilibre et supprime les signaux de vertiges qui ne lui sont plus utiles.

Et puis le « marquage » qui consiste à apprendre lentement les enchaînements augmente la mémoire musculaire de telle sorte que le corps acquiert une intelligence du mouvement qui lui permet de répondre rapidement aux stimuli extérieurs ; donc de favoriser de meilleurs déplacements dans l’espace et d’accroître le sentiment d’unité corporelle.

Malheureusement, les femmes se jugent souvent trop âgées pour débuter la danse orientale. Cela me désole, car la danse orientale est la danse du Féminin qui se compose de tous les âges de la femme. C’est une erreur de la culture occidentale de croire que la danse orientale n’est pas appropriée à toutes les femmes. Tout comme il est erroné de penser qu’une femme danse de la même façon tout au long de sa vie (pour aller plus loin : Faire de la danse orientale après 60 ans : une très bonne idée !)

Parce que je ne suis pas trop nombril et paillettes

Moi non plus… 😛 La représentation de la danseuse orientale telle que nous la connaissons ne témoigne pas de toute la richesse de cet art. C’est une image qui nous vient des expositions universelles de la fin du 19ème siècle (Pour aller plus loin :La danse orientale vue par Rodolphe Darzens) puis du cinéma des années 30 (Pour aller plus loin : Les préjugés sur la danse orientale : Le cinéma, allié ou ennemi ? )

La danse orientale est née au cœur de civilisations polythéistes et elle célèbre l’énergie féminine en tant que source de changement, d’unité, de pouvoir et de sexualité (Pour aller plus loin : Danse orientale et symboles)

Chacune est libre de s’habiller comme elle le souhaite pour danser à partir du moment où son choix ne contrarie pas l’apprentissage technique. Il est incohérent d’imposer un stéréotype en danse orientale alors que l’enjeu est le bien-être de la danseuse et sa créativité.

Parce que je vais m’ennuyer dans ce cours…

L’idée que la danse orientale est « facile » lui colle à la peau (Pour aller plus loin : Les préjugés sur la danse orientale : « Facile ») Pour celles qui craignent de ne pas travailler suffisamment, le mieux est encore de s’offrir un cours d’essai.

La danse orientale ne consiste pas en une succession de mouvements dynamiques et répétés sans signification. Elle invite à travailler en profondeur, à prendre conscience de son corps et à habiter ses gestes pour leur donner force et émotion tout en maîtrisant des enchaînements et des déplacements. La révision rigoureuse des bases comme l’apprentissage d’enchaînements complexes sont complémentaires et indissociables. Cela demande beaucoup d’énergie.

Des questions ? Besoin d’infos ? Ecrivez-moi via le formulaire Contact. A bientôt ! 🙂

Ce contenu a été publié dans Pratiquer la danse orientale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Pas de danse orientale parce que…

  1. Marie Kléber dit :

    C’est vrai que nous avons de nombreuses idées reçues sur cette danse (et d’autres choses encore). Pour avoir pris des cours pendant un an, je peux aisément dire que toutes ces excuses ne font pas le poids. J’avoue que la seule chose qui me freine aujourd’hui c’est le temps (et les moyens aussi parce qu’à Paris les prix me paraissent extravagants!)
    Mais je ne dis pas qu’une fois l’escargot plus grand je ne me ferais pas ce plaisir!
    Merci Sophia. Et belle, tendre, merveilleuse année 2017 à toi et tes proches. Je te souhaite de vivre de belles aventures, de faire de jolies rencontres et de partager encore et toujours avec nous sur ta passion.

    • Sophia Sola dit :

      Les tarifs – et le « marketing » – de certains cours de danse orientale … 😉 Tu as trouvé le terme : « extravagants ». C’est compliqué de trouver le bon cours qui donnera envie de trouver le temps. Mais j’espère bien que tu y arriveras. Je vous souhaite à tous les deux une année 2017 calme, sereine et douce. Mille bisous.

  2. Pauleene dit :

    Superbe blog! J’adore la danse orientale et puise de précieux conseils dans tes articles! Dans le cours de danse orientale où je vais, il y a des personnes de tout âge, dont plusieurs qui sont à la retraite. J’en ai été étonnée, mais je trouve ça génial! En tout cas, tout ce que tu dis à propos de la danse orientale me parle beaucoup! Merci et bonne continuation!

    • Sophia Sola dit :

      Bonjour Pauleene. Je te remercie pour ta visite sur mon blog. Tes appréciations me vont droit au coeur. J’espère que mon travail continuera de te plaire. C’est toujours avec grand plaisir que j’apprends que les femmes découvrent l’Art de la danse orientale et qu’elles y trouvent bien-être et épanouissement. C’est important que chacune prenne soin de son Féminin. A bientôt au fil de tes visites 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *