Il était une fois la pâte d’amande ou le baiser des dieux*

Vincent van Gogh, Amandier en fleurs, 1890

Dans la presse féminine, si l’été est la saison des articles aux sujets lestes, l’hiver est celle des articles sur la cuisine des grand-mères. Le réconfort – réel ou supposé – des plats ancestraux et roboratifs y est célébré.

Beaucoup plus antique, et plus raffiné, la Méditerranée orientale, en plus de l’agriculture, de l’écriture, de la distillation, et de bien d’autres merveilles, a offert à l’Humanité la pâte d’amande.

Certes, depuis, les norrois s’en sont emparés, et il existe toutes sortes de recettes venues de par delà la frontière qui serpente entre Montélimar et Bordeaux.

Mais au commencement, l’amandier se trouve dans les régions d’oliviers. A l’âge de cuivre, sa forme sauvage aurait été domestiquée en Arménie, en Azerbaïdjan, en Turquie et en Iran.

Continuer la lecture de « Il était une fois la pâte d’amande ou le baiser des dieux* »