Prendre conscience de son centre en danse orientale

"L’importance de prendre conscience de son centre."

« L’importance de prendre conscience de son centre. »

Cela fait longtemps que je veux vous parler du placement du corps en danse orientale, et notamment de l’importance de prendre conscience de son centre.

Par centre, je veux parler de la zone pelvienne, aussi appelée « petit bassin.» Il s’agit de la partie sous le nombril, située entre les hanches, au niveau des os iliaques, qui pointent –plus ou moins 😉 – à droite et à gauche, tout en bas du ventre. Cette zone accueille le foetus et supporte une grande partie du squelette.

Dans la suite des explications, je l’appelle le centre, pour plus de simplicité.

Dans la vie courante, le rapport que nous avons avec notre centre consiste soit à le rentrer pour se tenir droite 😉 soit à s’en plaindre parce qu’il est douloureux. Pourtant, une relation facile à son centre permet de développer une sensation de bien-être et d’équilibre. Elle permet de se recentrer sur soi quand notre environnement devient trop envahissant.

En danse orientale, la prise de conscience de son centre est la condition sine qua non pour obtenir des mouvements précis et aboutis. Elle est également essentielle pour être présente dans sa danse.

Je vous propose donc deux exercices pour faire connaissance avec votre centre, et ne plus le quitter ! 😉

L’accent doit être mis sur votre ressenti. Pour que la relation avec votre centre soit un automatisme naturel, je pense qu’il est important que vous soyez à l’écoute de votre corps et de vos sensations. Il s’agit d’arriver à un état. L’enjeu n’est  pas de maîtriser une technique.

Première étape : la position des pieds

Les pieds sont parallèles, à plat sur le sol. Ils sont écartés à la largeur du bassin. J’ai remarqué que beaucoup de femmes laissent souvent un écartement trop large entre leurs pieds. Vérifiez bien que vos pieds sont dans le prolongement des os de vos hanches, et que vous ne voyez pas votre bassin plus large qu’il ne l’est vraiment 😉

Conservez la position des pieds.

Deuxième étape : la position des genoux

Les genoux sont souples, ils ne sont pas pliés. Pour bien sentir ce que c’est que des genoux souples, tendez au maximum vos genoux, de telle sorte que l’articulation devienne plate. Puis relâchez. Au moment où vous relâchez, vous avez les genoux souples.

Conservez la position des genoux. Et laissez les bras le long du corps.

"Développer une sensation d'équilibre et de bien-être."

« Développer une sensation de bien-être et d’équilibre. »

Premier exercice 

Inspirez profondément en soulevant le buste et en ouvrant largement la cage thoracique. Puis conservez une apnée qui soit confortable pour vous. Rapidement, vous allez tenir de plus en plus longtemps. Puis expirez lentement, et tout en même temps que vous expirez, vous gonflez le ventre en le poussant vers le bas. Vous portez votre attention vers votre centre et vous imaginez qu’il s’enfonce dans le sol. Vous conservez cette pression sur votre centre durant une apnée qui soit confortable pour vous. Puis vous inspirez à nouveau en soulevant le buste, ce qui a pour effet de retirer la pression qui pèse sur le centre.

Petit à petit, grâce à la pression exercée sur le centre au moment de l’expiration, vous allez prendre conscience de cette zone.

Faites le 3 fois, puis laissez de côté.

Second exercice

Avec les genoux souples, sans serrer les fesses, basculez le bassin vers l’avant et le haut. Portez votre attention sur votre centre. Imaginez que cette zone vient dire bonjour à votre nombril 😉 Mais uniquement en serrant les abdominaux du bas du ventre. Interdiction de se servir des muscles des fesses 😉 Vérifiez que votre buste ne part pas en avant quand vous basculez votre bassin vers l’avant. Le haut du corps doit rester bien droit. Puis relâchez en laissant le bassin reprendre sa place naturelle, sans cambrer.

Faites le 3 fois, puis laissez de côté.

J’espère que ces exercices vont vous permettre de prendre conscience et de renforcer votre centre. Petit à petit, vous allez maîtriser cette zone de votre corps, et améliorez votre placement.

Ce contenu a été publié dans Pratiquer la danse orientale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Prendre conscience de son centre en danse orientale

  1. bernieshoot dit :

    Bonjour,
    une zone du corps dont il est rarement question avec autant de finesse,
    la photo est magnifique

    • Sophia Sola dit :

      Bonjour Bernard. Ton oeil de photographe ne te trompe jamais 🙂 : la photo a été faite par un pro, avec lequel j’ai souvent travaillé. La conscience de notre centre est une clef utile pour être bien. Perso, je me sers très souvent de ces exercices. Belle journée à toi. J’espère plus printanière qu’ici 😉 !

  2. Hello Sophia,
    Ton article est très sympa. Je n’ai pas pu écouter tout ton podcast (au travail, c’est compliqué… ^^ ) par contre j’ai pu lire ton article.
    J’avais aussi travaillé sur l’équilibre du corps et le positionnement du bassin lors de cours de Sophrologie et je retrouve un peu les mêmes principes dans tes conseils.
    Ta photo est très jolie Sophia! J’aime beaucoup les tons sepia.
    Je te souhaite une très belle journée.
    A bientôt. Bisous. ♥

    • Sophia Sola dit :

      Je suis contente de ta visite 🙂 Oui…le podcast sur la prise de conscience du centre au boulot… c’est pas… pratique ! 🙂 Toutes ces techniques se rejoignent, c’est vrai. Ce que je trouve super, c’est que, il y a encore pas longtemps, les gens qui pensaient qu’opérer sous hypnose était possible se faisaient traiter de zozos…et puis, voilà, c’est fait ! Il y a tant de chose à apprendre sur le corps et le cerveau ! 🙂 Bonne journée à toi. Bisous

  3. Virginie dit :

    Merci pour cet article intéressant et clair pour comprendre comment activer son centre.

    • Sophia Sola dit :

      Je vous remercie pour votre visite sur mon blog et je suis heureuse que mon travail vous ait permis de progresser dans le prise de conscience de cette partie du corps. A bientôt au fil de vos visites 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *