L’Orient de vos rêves… La gagnante est…

 

orientdereves

Le voyage se termine. Iman et Rita se joignent à moi pour vous féliciter toutes. Vos créations nous ont emmenées là où nous n’aurions jamais été, si vous n’aviez pas partagé, avec talent et générosité, l’Orient de vos rêves.

Pour moi, c’est une expérience précieuse. Vous avez considérablement enrichi mon champs référentiel – ce ‘stock’ d’images que j’utilise pour développer mes improvisations de danse orientale – grâce à ces illustrations de l’Orient de vos rêves. Pour cela, je vous remercie de tout cœur.

Il a fallu plus que le temps d’un verre de thé à la menthe 🙂 pour se décider, se rejoindre, reconsidérer son ressenti.

Finalement, c’est l’Orient de Landrie qui a gagné.

L’Orient comme souvenir d’enfance, l’enfance comme un Orient de rêve…

Partagez vos pensées et vos sentiments en laissant un commentaire.

 

L’Orient de vos rêves… Jeu concours

lorientdevosreves

Tons pastels des couchers de soleil, couleurs chatoyantes, bruissements des murs d’eau, voiles ondoyants, thé à la menthe qui mousse dans les verres étroits, tapis profonds, cliquetis des bijoux, chevelure moutonnante sur les reins des femmes, buste renversé à l’heure de la sieste, sable vivant des dunes, simoun qui rend fou, murs carrelés et arabesques de pierre, senteurs des épices, parfum du jasmin…

Depuis plusieurs siècles, l’Orient est à la fois une zone géographique et une terre de rêves.

Nous avons tous un Orient, un monde réservé, un endroit exotique et sensuel où nous pouvons nous évader.

J’ai eu envie de vous demander comment est l’Orient de vos rêves…

Réaliste ou figuré, imaginaire ou réel, souvenir ou conte, parlez-nous de l’Orient de vos rêves. Qu’évoquent pour vous ces mots, qu’avez-vous envie de dire ou de montrer, quels sont vos sentiments… ?

Autorisez votre cœur et votre esprit à partir en vagabondage, là-bas, à l’est de vous-mêmes 🙂

Texte ou photo, ou les deux 🙂 … transportez nous, emportez-nous, surprenez-nous, étonnez-nous, envoûtez-nous, faites-nous découvrir l’Orient de vos rêves…

Continuer la lecture de « L’Orient de vos rêves… Jeu concours »

Kuchouk-Hânem : l’Immortelle

"Sereine, grande, splendide."
« Sereine, grande, splendide. »

Kuchouk-Hânem est l’une des rares danseuses orientales du 19èmesiècle dont le nom nous soit parvenu. Généralement, les carnets de voyage des différents auteurs font état de danseuses anonymes. Mais Kuchouk-Hânem jouit d’une célébrité qui la fait particulièrement rechercher par les voyageurs de l’époque.

Elle n’est pas la meilleure danseuse de son temps, comme le constate Flaubert, qui préfère de beaucoup la danse d’Hassan El Bilbesi et d’Azizeh. Mais il semble que son charisme et sa présence soient exceptionnels. Ils fascinent les occidentaux auxquels elle vend ses charmes.

Continuer la lecture de « Kuchouk-Hânem : l’Immortelle »

La danse orientale du côté des petites filles

« Ne pas transformer trop tôt les petites princesses en femmes »

Depuis son essor dans les années 90, le marché de la danse orientale propose chaque année quantité de cours, parmi lesquels des cours pour fillettes et adolescentes.

En tant que danseuse orientale, je suis passionnée par cette gestuelle qui guide les femmes, avec bienveillance, vers la découverte, l’acceptation et l’épanouissement de leur féminité. C’est pourquoi, je pense que ce serait un discrédit pour la danse orientale de laisser l’appât du gain transformer trop tôt les petites princesses en femmes.

Continuer la lecture de « La danse orientale du côté des petites filles »

Badia Masabni : la Civilisatrice

L'amour du chant, de la danse, du théâtre et de la réussite.
« L’amour du chant, de la danse, du théâtre et de la réussite »

La gare du Caire. Deux femmes arpentent le quai. Toutes deux déterminées. Pour la mère, à ramener sa fille à Damas. Pour la fille, à échapper au contrôle de sa mère, afin de rejoindre une troupe de théâtre itinérant qui part en tournée d’été à Saïd, dans la Haute-Egypte. Et rien ne se mettra entre elle et le premier rôle conséquent qu’on vient de lui proposer. Alors que le train entre en gare, Badia s’enfuit à toutes jambes pour rejoindre son destin.

Continuer la lecture de « Badia Masabni : la Civilisatrice »