Un costume de danse orientale sur mesure est-il un luxe ?

"Mon premier costume de danse orientale : l'Orange."

« Mon premier costume de danse orientale : l’Orange. »

Un jour, je regarde au fond de mon cochon en faïence rose (j’ai vraiment une tirelire comme cela, avec un ruban bleu autour du cou), et je me décide à sauter le pas et à m’acheter MON PREMIER COSTUME DE DANSE ORIENTALE.

'...j'ai vraiment une tirelire comme cela...'

‘…j’ai vraiment une tirelire comme cela…’

Acheter un costume peut très vite devenir une entreprise ruineuse :(. Des tas de sites sur internet proposent des ensembles, dans une large gamme de prix. Seulement, les tailles proposées sont très standardisées. Je ne dis pas que ce qui est vendu est ‘un costume en kit’ (comme les meubles chez Ikéa !), mais il faut quand même prévoir des retouches qui sont souvent importantes. Or, je suis un ‘boulet’ en couture : couper un ourlet droit relève, pour moi, du miracle ! Donc, en ayant recours aux services d’une couturière professionnelle, je dois compter au moins 30% du prix en plus !

Ensuite, les modes en matière de costumes de danse orientale sont assez prononcées. Et c’est comme à la ville : moi, toutes les modes ne me mettent pas en valeur ! Donc, pour peu que la mode en costume oriental soit à une coupe qui ne me va pas, soit je dois faire retoucher le costume en profondeur, soit  je me sens pas bien dedans, et je ne le mets pas !

J’en suis là de mes réflexions quand je demande à Yasmina son avis :

« Tu peux voir avec Rita. Elle est costumière. Elle arrive à faire des costumes supers en fonction de ta personnalité et de tes moyens. »

Premier contact téléphonique avec Rita : « Vous avez choisi un tissu ?…Hé bé non !  …parce qu’il faut faire parler le tissu pour que le costume soit réussi. » Logique. Sauf que je n’ai jamais acheté de tissu.

Je me rends sur le marché que m’a indiqué Rita. C’est dans ce cadre, au bord des canaux, que, devant les étalages, je fais ma première expérience de la ‘magie du tissu’ : je me laisse surprendre, et je choisis un coupon de trois mètres, improbable, auquel je n’aurais jamais pensé ! Mais c’est celui-ci que je veux, j’en suis sûre !!! Je le paie, et je l’apporte à Rita, dans son Atelier de La Colombe.

La rencontre avec Rita est une expérience merveilleuse, même si, ce jour-là, elle est préoccupée. Elle regarde longtemps mon coupon, et je me fais la réflexion qu’elle le trouve peut-être moche…Moi qui en est si fière…même si je ne sais pas pourquoi !

ladanseorientale.fr_costume

‘…combien ce luxe va-t-il me coûter ?…’

« Vous voudriez faire quoi avec ? Jupe/soutien-gorge ? Pantalon/gilet court ? » Je m’aperçois que je ne sais pas trop. Je m’entends lui répondre de faire ce que le tissu lui inspire. J’aimerais bien qu’elle ‘fasse chanter le tissu’ pour moi. Pourvu que cela m’aille. Je décide de m’abandonner au sur mesure, de me faire habiller comme une star ;). En parlant de star, combien ce luxe va-t-il me coûter ?

Car, dans le cas d’un costume créé par une professionnelle, il faut compter le patron – coupé dans de la toile à patron – l’entoilage de la ceinture et du soutien-gorge pour leur donner de la tenue sans les raidir, la doublure de ces pièces, puis les finitions, dont des fixations avec des crochets fourreur et des crochets pour pantalon. Ensuite, il y a la broderie des paillettes et la création des franges de perles… le  vertige me prend 😉

Mais je retrouve l’équilibre 😉 quand Rita m’annonce que, si je me charge de créer les franges de perles, le prix sera le même qu’un costume vendu sur le net. Sauf que là, c’est du sur mesure…Made in France, et avec talent !!!

Je n’ai jamais fait de franges de perles…mais je me lance…:

Ok pour le costume sur mesure !!!

Ce contenu a été publié dans Costumes de danse orientale, Mon histoire, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Un costume de danse orientale sur mesure est-il un luxe ?

  1. Rita dit :

    pour quelqu’un qui n’avait jamais fait de franges de perles, je suis toujours impressionnée par le perlage de ce premier costume…
    Si j’ai fait chanter le tissu tu as su faire « chanter les perles »

    • Sophia Sola dit :

      😉 Merci pour ce compliment. Il faut dire que j’ai le meilleur des mentors, qui m’a appris que, pour obtenir un effet visuel durable, il faut coudre serré, avec beaucoup de perles, ou de paillettes, en privilégiant les ruptures de matières, de longueurs, de couleurs….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *